A toi Maman

Et oui vous l’avez compris, aujourd’hui j’ai eu envie de me servir de mon blog, pour parler à cœur ouvert à ma maman. Car de maman on en a qu’une et même si il nous arrive de nous disputer, même si on se prend souvent la tête, il ne faut pas oublier de la remercier.

Maman, ces quelques mots te sont destinés, j’espère que tu passeras pas ici pour les lire.

Je vais commencer par te dire que je t’aime. Car oui, en ce moment j’ai tendance à ne pas te le dire assez, pourquoi ? Par pudeur surement, je ne sais pas, j’aurais des tonnes de bonnes excuses à te donner mais aucune ne pourra vraiment justifier cet oubli. Je crois que notre relation est devenue tellement naturelle que j’ai tendance à oublier de te dire combien elle est chère à mes yeux et combien je tiens à toi. Et oui maman, 25 ans (bientôt 26 ans) et nous vivons toujours ensemble. Je n’ai aucune honte à le dire, oui je vis toujours avec toi, serais-je une vieille fille ? Non je ne pense pas, j’ai juste envie de prendre le temps, de profiter de ces années que je peux passer à tes côtés. On se sait jamais de quoi sera fait le lendemain, alors le plus important c’est de profiter de toi…. Ma maman. Maman, que dire de ces dernières années que nous venons de vivre ? Pas grand chose, elles ont été tellement difficiles qu’aujourd’hui encore j’ai du mal à poser les mots sur tout ça. Tu as été pas bien, tu as traversé ces différentes épreuves avec tellement de courage que les mots me manques. Aujourd’hui, je vais essayer de les poser. Je suis tellement fière de toi, bien sûre tu es humaine, tu as eu des moments de moins bien, mais tu as traversé tout ça mais tu as réussi, tu as vaincu et j’aimerai que tu sois fière de toi, car moi en tout cas je le suis. Je suis fière de te savoir aussi forte, aussi courageuse, et j’espère honnêtement n’avoir qu’1/3 de ton caractère pour pouvoir surmonter aussi bien que toi les épreuves de la vie. Car oui cette satanée vie elle ne nous a pas gâté, je dirais même que c’est une vraie garce, mais finalement, on va réussir à s’en sortir, et on pourra dire GAME OVER à la tristesse, à la peur et à l’angoisse. Car angoissée, ça tu l’es certainement autant que moi! Enfin je dirais même plus! Qu’on à l’air fine à angoisser pour rien, à avoir peur de ne plus jamais revoir notre Plume juste parce qu’elle dort à l’ombre et qu’on ne la voit plus, mais bon c’est nous et avec du recul, on arrive à en rire de nos crises d’angoisse. Si j’ai voulu écrire ces mots sur mon blog, c’est que j’aimerai que tout le monde sache que j’ai une maman merveilleuse, qui est prête à tout pour moi, qui me fait de jolies surprises, qui sacrifie son propre bien être pour le miens. J’aimerai que le monde entier sache à quel point tu es forte, a quel point tu es belle à quel point tu es toi mais surtout à quel point je t’aime. Mais ce que j’aimerai surtout c’est que toi tu en sois consciente. Que toi tu te vois comme moi je te vois, que tu reprennes confiance en toi, confiance en la vie et confiance en l’avenir, car je ne te laisse pas le choix, mon avenir je l’imagine, beau plein de joie, plein d’amour mais surtout avec toi. Car même quand on ne vivra plus ensemble tu resteras toujours mon ancrage, mon point de repère pour tout. Alors maman, je ne devrais pas avoir besoin d’une occasion comme celle-ci pour te le dire, mais je t’aime. Je sais que dès ce soir ou dès demain on sera peut être de nouveau entrain de se crêper le chignon, mais ça n’enlèvera jamais rien à cet amour que je te porte. Alors surtout ne change rien, restes toi, et comme on a combattu cette fichue maladie, on va combattre ensemble tout ce qui se dressera face à nous.

Maman je t’aime

a toi maman apprendre à rêver

Je ne dirais, rien de plus, je vous invite juste à dire à votre maman que vous l’aimez, vous en avez qu’une, et il faut lui dire, pas tous les jours c’est sûre mais n’hésitez pas. Profitez de ce que vous offre la vie tant que vous le pouvez. Je souhaite une belle fête des mamans à toutes les mères qui passeront par ici.

Des bisous

Iris

4 Commentaires

  1. 28 mai 2017 / 20 h 29 min

    Et oui une maman on en a qu’une alors il faut en profiter un maximum ! Un peu comme toi on peut avoir une relation conflictuelle avec ma moumoune mais elle reste la personne la plus importante à mes yeux et je ne saurai vivre sans son soutien.

  2. 1 juin 2017 / 20 h 06 min

    Trop chou ton petit texte pour ta très chère Maman adorée <3… Sans nos Mamans nous serions pas celles que nous sommes aujourd'hui !

    A très vite !
    Sa2mantha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *