Dans quelques jours, mon blog fêtera ses 1 an. Et aujourd’hui, quand je décide de prendre du recul et de réfléchir à cette année qui vient de s’écouler, je me demande pourquoi j’accorde tant d’importance à Apprendre à Rêver, à vous ma petite communauté grandissante qui m’apportez tant ? Mon entourage me dis, qu’au delà du plaisir que je prends, chaque jour sur mon blog, il y a probablement un vide un manque à combler .

Et honnêtement, ce n’est pas complètement faux. Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, mais j’ai traversé une période un peu difficile dans ma vie personnelle comme professionnelle. Et je pense que mon bébé blog a été un échappatoire mais aussi peut être une réponse a un manque d’amour ? ou un manque d’attention ? ou un manque de considération ?

Pourtant, je n’ai jamais manqué d’amour, j’ai toujours été entourée d’un amour inconditionnel de la part de mes proches, mais pourtant j’ai toujours eu peur de manquer. La solitude, l’ignorance sont deux choses qui m’ont toujours effrayé et que j’ai pourtant toujours eu l’impression de vivre. Et le problème est qu’a force de ressentir cela, je me suis refermée sur moi-même au point de vivre petit à petit ce que je redoutais tant. Et oui, il y a un an en arrière avant les débuts du blog, j’étais arrivée à cet état de solitude et d’ignorance que je redoutais tant. Au point de passer des week-ends seule mais sans forcément chercher à solutionner cela. Je me complaisais dans la situation , j’étais bien, jusqu’au jour ou j’ai commencé à vraiment en souffrir et à ressentir un réel mal-être.

Comment j’en suis arrivée là ? Je me suis refermée sur moi-même après plusieurs désillusions. Depuis toute petite, j’ai tendance à trop donner que ce soit en amour ou en amitié. Je m’investis à 100 % et c’est probablement la dernière chose à faire surtout pendant l’adolescence et même les premières années de Fac. Les gens profitent de cet attachement pour en abuser, et cela vous retombe toujours dessus car ce sera à vous de prendre des claques et d’encaisser les coups. J’ai vécu tellement de désillusions, que je n’arrivais plus à m’investir dans une relation, amicale ou amoureuse, je n’arrivais plus à faire confiance, je n’arrivais plus à être gentille de peur de me faire bouffer. La seule solution que j’ai alors trouvé ? la solitude.

Et pourtant, sur le blog, j’arrive à partager, à vous donner beaucoup et je prends plaisir à le faire. Je prends plaisir à être gentille avec vous qui me lisez, j’ai le droit de sourire et d’être heureuse pour un rien, personne ne sera là pour me critiquer ou pour me juger, ou du moins ça ne me touchera pas. J’ai tout simplement le droit d’être moi, sans masques, sans faux semblant, je peux être celle que je suis vraiment. Et ça me rend tellement heureuse. Grâce à mon blog j’arrive même à dépasser mes plus grandes peurs. Celle de sourire simplement, je n’avais jamais réussi à sourire sur une photo, je trouvais mon visage disgracieux avec “mon menton qui avance” comme j’ai pour habitude de dire. Je ne supportais pas de me voir en photo. Et pourtant, maintenant, je m’accepte telle que je suis et il m’arrive même de me trouver jolie.

Alors oui, je ne remplis pas les critères de beauté de certaines, mais je suis moi, je m’assume et je me plais.

Sûrement trop naïve, je me pensais, avec mon blog, loin de mes vieux fantômes, ceux qui pouvaient tant m’effrayer. Loin de la méchanceté, loin des critiques. Alors attention, les critiques sont toujours constructives si elles sont formulées de manière appropriée.

Un matin, il y a quelques semaines, je me suis connectée sur les réseaux sociaux. Vous savez, ce monde impitoyable qu’est internet, ou chacun bien caché au chaud derrière son écran se permet de critiquer et de porter des jugements sur les autres. Alors attention, je ne vais pas polémiquer pendant des heures sur la méchanceté de certaines blogueuses, leur aigreur, la mise en compétition ou simplement la critique gratuite. C’est un fait, ça existe et il faut vivre avec.

Ce que je veux vous expliquer, c’est que lorsque j’ai sorti mon premier article “look” (que vous pouvez retrouver ici), j’étais a la fois peu sereine des réactions mais aussi vachement fière de moi. Plusieurs ont essayé de venir, de me déstabiliser, de me dire que j’étais moche, que mon look n’était pas ‘beau’, enfin je me suis pris, d’un même groupe de personnes, ce genre de réflexions infondées et méchantes. Et vous savez quoi, à ces personnes je leur dis merci.

Car si oui, sur le coup, lire ces mots m’a fait pleurer, beaucoup pleurer. Grâce à ça, je me suis aussi réveillée, je me suis dis “Iris Stop”, tu es telle que tu es. Grâce à ces réflexions, je suis devenue plus forte. La carapace que je n’avais jamais eu, je me la suis construite, je me sens plus forte. Je suis prête à encaisser sans même que cela me touche. Comment j’en suis arrivée là ?

Tout d’abord en y réfléchissant seule, en me demandant pourquoi, je laissais certaines personnes avoir un tel pouvoir sur moi ? le pouvoir de faire tomber mes larmes ? Personne ne devrait avoir ce droit et encore moins des personnes que je ne connais pas et qui sont simplement jalouses. Mais je n’y suis pas non plus arrivée seule. J’ai été aidée par des personnes formidables que j’ai rencontré grâce à mon blog. D’autres blogueuses, beaucoup plus connues et beaucoup plus influentes, qui sont déjà passées par là et qui ont su trouver les mots pour de redonner force, courage et espoir. Mais aussi grâce à d’autres blogueuses, pas forcément très connues mais d’une gentillesse extrême et que je suis tellement heureuse d’avoir rencontré.

Mon blog m’a rendu plus forte, il m’a sorti de cet isolement dans lequel je m’étais moi même enfermée. Il m’a aidé à me construire cette carapace, qui me permet aujourd’hui d’être moi, Iris, une fille 100% gentille mais qui ne se laisse plus dévorer. En ce 8 décembre 2016, date de la fête des lumières lyonnaise je peux vous dire que ce blog m’a apporté la lumière dans ma vie, il l’a éclairé, m’a aidé à faire partir la noirceur de mon quotidien. Je suis heureuse, je me sens bien et ce n’est pas prêt de changer

Si je pouvais a quelques jours des fêtes vous souhaiter une chose :

Trouvez quelque chose qui vous passionne, vous aide à vous construire mais surtout

qui vous rende heureux

TOI MON BLOG QUI M4A RENDU SI FORTE PAR APPRENDRE A REVER

Merci de m’avoir lu

Des bisous

Iris

photos : pixabay

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer

6 commentaires

  1. miaritz

    9 décembre 2016 at 3 h 42 min

    Bonjour Iris, je viens de tomber sur ton article suite au commentaire laissé sur facebook. C’est un très beau texte et si cette aventure peut t’aider dans ton quotidien, dans ta façon d’appréhender les choses, de t’ouvrir au monde, profite de toutes ces bonnes choses. Je vais poursuivre la lecture de tes articles et continue de t’éclater avec tout ça :’) .
    Marion.

    1. apprendrearever

      9 décembre 2016 at 3 h 44 min

      Merci beaucoup pour ton commentaire marion. Ca me touche beaucoup. J’ai grandi et evolué grâce a mon blog, je vis une aventure enorme et je vais, comme tu le dis, continuer a m’eclater! ❤️️

  2. Isabelle

    9 décembre 2016 at 10 h 37 min

    Bravo à toi Iris, être soi-même, c’est ce qu’il y a de plus confortable au fond. Fais-toi plaisir, ici c’est chez toi et chez soi on fait ce qu’on veut, comme on le veut et quand on en a envie du moment qu’on accorde aux autres le respect, c’est que tu fais très bien. Continue et longue vie à ton blog, bises !

  3. A Little Daisy Blog

    10 décembre 2016 at 21 h 52 min

    Je ne savais pas que tu avais reçu toutes ses critiques suite à ton look 😮 C’est vraiment naze de s’y prendre à plusieurs pour se moquer de quelqu’un comme ça. Et je comprend ce que tu veux dire par rapport à ton rapport avec ton blog, c’est bien s’il te permet de t’ouvrir et d’être plus forte. Continue à bloguer comme tu aimes 😉

    Bisous Iris !

    1. apprendrearever

      10 décembre 2016 at 21 h 55 min

      Merciiii pour ce mot. C’est adorable ❤️️

  4. AuriezvouslaClémence

    11 décembre 2016 at 17 h 03 min

    Bonjour Iris
    Quel dommage que des “blogueuses” viennent critiquer ton look… c’est tellement facile de le faire derrière un écran !
    J’ai ouvert également un blog récemment et je partage ta vision. C’est un sacré challenge car il faut écrire régulièrement des articles tout en maintenant un certain niveau de qualité mais cela apporte une certaine richesse personnelle et également un partage virtuel avec les autres.
    Que ton blog puisse ainsi te renforcer et t’apporter autant que tu apportes aux lecteurs/trices.

Laisser un commentaire

Avertissez-moi des commentaires de suivi par email. Vous pouvez également vous inscrire sans commenter.