Mon cher Instagram

Cet article, je vous l’avais promis (dans mon article de rentrée), vous me l’avez réclamé mais je ne savais pas comment le commencer, encore maintenant, en vous écrivant ces premiers mots je ne sais pas quel tournant va prendre cet article. Tout ce que je sais c’est que je n’écrirais pas plus de 1000 mots a ce sujet, Instagram m’a déjà fait perdre trop d’énergie

Instagram : je t’aimais

Ce réseau social je l’ai aimé, et je l’aime encore, par moments. C’est ce réseau qui m’a donné le courage de me lancer. Et oui, si je suis ici aujourd’hui c’est grâce à des filles qui m’ont inspiré : Daphné du blog Mode and the city , Coralie du blog Elles en parlent et Lucie du blog La Vie en Lucie. A cette époque, qui n’est pourtant pas si vieille, c’était il y a 3 ans, Instagram c’était un feed chronologique, pour les stories on utilisait snapchat, sur instagram on partageait seulement de belles photos, a cette époque c’était le bonheur. Bien sûre la course aux likes étaient déjà là, mais plus discrète, les gens se respectaient entre eux, c’était bien, c’était beau.

Instagram : tu m’as déçu

En 3 ans, je ne vous apprends rien, Instagram a bien changé ! Pourquoi ? Le rachat par Facebook, une belle excuse! Car oui, excusez-moi mais tout ce changement pour moi, il n’a rien à voir avec Facebook, car derrière chaque compte il y a un utilisateur, et ces mêmes utilisateurs sont pour moi au cœur de la dérive de ce réseau social. Entre celles qui s’inventent des partenariats, celles qui font des concours pour gagner des abonnés, celles qui en story te font croire à une vie parfaite, celles qui te font croire qu’elles ont des millions d’interactions, c’est du faux! Non mais sérieusement, aujourd’hui, qui a une vie parfaite ? Il ne faut pas oublier, que chacune des personnes que vous suivez, elle vous montre uniquement ce qu’elle veut bien vous montrer. Un corps de rêve, une alimentation parfaite, des voyages de rêves, un sourire toujours présent, il y a comme chacun de nous des soucis, des jours ou ça va moins bien et ou la personne vous publiera des stories de la veille qui vous donne l’impression que tout est rose.

Alors oui, Instagram, tu es devenu un revenu pour beaucoup, mais ou es ta spontanéité ? Est-il normal de voir des filles en plein été au bord de la crise de nerfs car elles vont couper l’application pendant une semaine ? Est-il normal de devoir faire “approuver” par ses followers sa nouvelle couleur de cheveux ? Pour moi non…. Instagram est devenu un réseau malsain. Alors oui, au milieu de tout cela il y a de jolies rencontres, de jolies conversations mais c’est mon avis, ce réseau est plus que malsain. Ah oui! J’oubliais, ceux qui se mettent à être vulgaire pour faire du buzz, ou ceux qui t’envoient des messages privés pour t’envoyer le lien direct de leur vidéo! Vous vous rendez-compte ou on en arrive ? On ne peut même plus répondre à un sondage car on est pisté, ou regarder ses stories en présence d’enfants car à tout moment un influenceur jusque là correct peut devenir vulgaire ? Tout ça me dépasse….

Instagram : notre relation aujourd’hui

Il n’y en a plus, non vraiment, je partage mes photos d’articles, je peine à récolter 150 likes… Pourquoi ? Car je ne prends plus le temps d’interagir, je ne prends plus le temps d’aller sur tous les comptes que j’adorais pour liker et commenter ? Pourquoi ? Car aujourd’hui tout est devenu faux et que finalement j’aime suivre des filles, mais je ne sais pas si c’est une image sur instagram que j’aime ou une vraie personne, avec un caractère, un état d’esprit qui me plait. Alors il y a quelques filles, que je suivais au départ, que je n’ai pas lâché que je continue à suivre mais sur leurs blogs respectifs. Car là j’ai l’impression qu’elles sont vraiment elles, pas qu’elles se cachent derrière un masque Instagrammable….

Alors oui, on peut vivre d’Instagram, on peut avoir des partenariats, on peut travailler avec de jolies marques…. Mais à quel prix ?

Je finirai cet article avec un conseil : J’ai pendant plus de 6 mois pleuré sur ma vie, je la trouvais minable, j’avais l’impression de ne pas avoir de vêtements, de ne rien faire, que ma vie était pourrie, je me suis sentie grosse et moche a cause d’instagram…. A cause de ces stories de nanas qui te montrent leurs 5 colis de fringues reçus sur les deux derniers jours, qui partent tous les 3 jours dans un lieu paradisiaque, alors oui elles ont une vie de rêves, et je leur souhaite que ça ne s’arrête jamais, mais ne faites pas la même erreur que moi, ce n’est pas la vraie vie…. Ce n’est pas plus la vraie vie que les pages mode du dernier magazine ELLE, on a l’impression que ça l’est car les mannequins sont remplacées par des filles plus proches de nous, qui nous ressemblent, mais non, pas du tout….

Je n’irais pas plus loin, je n’en dirais pas plus, car les mots me manquent et les larmes coulent, faites attention à vous, ne vous faites pas piéger par les réseaux sociaux, lisez les blogs. Oui vraiment, prenez le temps de lire les blogs, vous connaîtrez vraiment la personne et vous en apprendrez bien plus

Il est temps pour moi de vous laisser, j’ai écris ces mots d’une traite, c’est le fouillis oui, mais c’est ce qui se passe dans me tête, sans filtre! Je vous embrasse et de vous dire à mardi. Je vais profiter de mon week-end en famille et mardi à 10h je vous présenterai mon nouveau projet, ici sur le blog. Il me tient à coeur, il me ressemble et j’espère qu’il vous plaira

Des bisous

Iris

 

12 Commentaires

  1. 13 septembre 2018 / 22 h 48 min

    Je suis entièrement d’accord avec toi 🙂 Instagram réussi parfois à me gâcher le moral et à me faire culpabiliser alors que je ne devrais pas. C’est un réseau social très malsain et j’essaie de faire attention. Je continue à poster, parce que c’est une plate-forme qui m’aide à partager ma passion pour la photographie. Mais j’essaie de faire le tri et de ne suivre que des gens qui m’inspirent, qui sont positif et qui ne montre pas que le bling bling. Y’en à qui me gonfle à toujours faire genre ils ont une vie fabuleuse alors que pas du tout… Sur Instagram je reste moi même, je ne m’invente pas une vie, je poste que des choses vraie et même si c’est pas facile j’essaie de toujours poster sans me prendre la tête. Je me rappelle du temps où je n’avais que 5 photos parce que je les supprimait sans cesse tant je voulais que mon feed ressemble à celui des autres… Désormais c’est fini ! Je poste comme ça me plaît, je me compare à personne et je me sens meiux comme ça 🙂

  2. 14 septembre 2018 / 9 h 41 min

    Hello, il faut vraiment prendre du recul par rapport à instagram. Personnellement, gagnant la moitié de mon salaire avec mon blog et mes réseaux sociaux, je le considère comme un outil professionnel avant tout, même si j’adore suivre aussi mes amis, notamment en story où là, on est vraiment dans la vraie vie pour le coup. Bisous

  3. 14 septembre 2018 / 9 h 45 min

    Je crois que tu as tout dit. Pour ne pas se perdre sur ce type de réseaux et continuer à l’apprécier, il faut garder à l’esprit que ce n’est que virtuel, qu’on ne voit pas tout, qu’on ne sait pas tout et qu’il faut bien dissocier le réel de ce qu’on voit sur Instagram, qu’il peut y avoir un fossé entre les deux.

  4. 14 septembre 2018 / 12 h 02 min

    Bonjour Iris,
    Tu soulèves des points intéressants et je partage entièrement ton avis sur bien des choses.
    Je me suis interdit de me sentir “nulle” à cause d’instagram, malheureusement ça peut quand même arriver.
    Je ne supporte pas la surenchère à la “perfect life” “ilovemyjob” ou “couplegoal”. Je ne supporte pas l’injonction à montrer que les côtés parfaits de sa vie. Pour cela que je montre tout et que cela ne me dérangera jamais de dire ce que j’ai à dire 🙂
    Bel article, on sent qu’il vient du coeur.

  5. 14 septembre 2018 / 15 h 10 min

    Hello ! Oui Instagram a bien changé et pas en bien malheureusement, merci Facebook ! Je l’utilise avec parcimonie en tout cas, surtout les # que je limite à 4 à 5 / post 🙂

  6. 14 septembre 2018 / 16 h 30 min

    Il ne faut surtout pas croire tout ce qui est sur insta est vrai, loin de là, tout est truqué, en plus, les photos sont maintenant faite des appareils photos et non plus téléphone comme avant… et le blabla, ne pas tomber dans le panneau, mais,moi, je suis vieille, par contre toute jeune se fait avoir…

  7. 14 septembre 2018 / 16 h 55 min

    coucou 🙂 ton article m’a vraiment touché et interessé. J’ai bien aimé tout ce que tu as dit . Personnellement j’étais dans une passe difficile à me remettre en question sur mon blog mon instagram; Je me prend la tête sur tout ça et me démoralise à cause de tout ça . Je me compare à toute et me sens parfois nul fasse à tout ça. J’ai même perdus cette spontanéité et cette beautée de instagram que j’aimais temps. Tout devient calculateur car on veux avoir un compte et des vues des likes comme les autres . Et on finis par oublier le pourquoi on publier ce qu’on aime; Pour réflechir sur pour qui on publie est ce que ça plaire puis on est deçu en voyant nos comptes et les autres et on finis par se prendre la tête. Tout celà me dépasse. Je suis totallement d’accord avec toi sur tout . ALLEZ on va se rebouster et avancer sans se préocuper de tout ça . même si c’est domage que instagram est si mal évoluer .
    bises
    https://www.hwearn.co.uk/

  8. 14 septembre 2018 / 18 h 48 min

    Coucou,

    Un article écrit avec ton coeur et on le ressent. C’est sur que lire un blog nous en apprend beaucoup plus, ce n’est pas du M’as tu vu ou du Fake et Compagnie comme sur Instagram.
    Après, il faut réussir aussi à mettre des distances avec les réseaux et se concentrer sur le concret, ça fait du bien au moral.

    Bon courage et laissons le fake aux fakes 😉

    Loin d’être Belle

  9. 14 septembre 2018 / 21 h 16 min

    Oh mais j’aurais pu écrire cet article tiens.

    J’aime Instagram pour le partage, mais je ne storitise ( ouai j’invente des mots) toute ma vie. Pourquoi? Car j’ai longtemps réussi à tenir ce blog anonyme. En 5 ans, c’est la première année ou mes collègues le savent. Non pas que je n’assume pas, mais le blog ne paye pas mon crédit, encore moins instagram mon boulot oui.
    De ce fait, effectivement je ne partage que des colis ou produits achetés ( bien que c’est plus mon compte en banque qui trinque).
    J’assiste depuis quelques semaines à des story parfaites, non spontanée et j’en passe. Perso no prise de tête, je ne risque pas ma vie à poster une story ou j’entends mon fils chanter….c’est peut être plus ça pour moi ma vision de la Perfect life.
    Et puis si tu grattes un peu, tout n’est que vitrine et foutaise.
    Des bisous

  10. 14 septembre 2018 / 22 h 08 min

    Coucou, ce que je retiens en lisant ton article est que finalement c’est bien que je ne comprenne rien à Instagram et que j’y vais très très rarement ! Heureuse que tu te sentes mieux 🙂

  11. 15 septembre 2018 / 4 h 28 min

    Ton article est super bien…. j’ai adoré instagram aussi et puis…… Bcp moins je partage plus pour que ça me fasse comme un album en ligne pour moi avant tout …. bisous

  12. 16 septembre 2018 / 13 h 24 min

    Hello ! Je comprends tout à fait ton ressenti, il y a beaucoup de faux de “m’as-tu vu” (ça s’écrit comme ça ?), j’avoue moi même essayer d’être positive et de véhiculer de la bonne humeur mais pour autant je ne me vante pas ou je ne frime pas. Sur la nudité et la vulgarité je suis complètement d’accord aussi, quand une fille que je suis commence à montrer son cul je me désabonne, c’est quelque chose que je ne supporte.
    Après c’est vrai qu’il faut réussir à prendre du recul, les réseaux sociaux peuvent être cruels et tellement basés sur les apparence….
    A bientôt,
    Lili

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.